Nous étions le 9 septembre 2009 (9-9-9) à Saint-Jean-Pied-De-Port, au pied des Pyrénées, en France. Une autre vie commençait pour moi : j’apprenais à faire confiance à la Source. La Vie savait mieux que moi ce qui convenait à mon évolution. Je voyais bien où m’avait menée ma soif de contrôler ma vie : au fond du baril. Celui du désespoir, de la désespérance et de l’appel à la mort. Je ne pouvais aller plus loin dans mon autodestruction.

Premier jour, huit kilomètres en montagne. J’ai marché de Saint-Jean-Pied-de-Port à Orisson, un parcours habituellement complété en deux heures qui m’a demandé six heures en raison de ma condition physique. Chaque fois que j’arrêtais pour frotter les parties douloureuses de mon corps, pour reprendre mon souffle ou pour pleurer un bon coup, mon corps tout entier criait : « Mais pour l’amour de Dieu, qu’est-ce que je fais ici? » L’amour de Dieu, ça allait, c’était l’amour pour moi qui n’allait pas. À mes questions existentielles, je recevais comme seule réponse : lève-toi et marche. Où doisje aller? Suis les flèches… et fais confiance.

Le lendemain, lors de la traversée des montagnes, une étape de 17 kilomètres sans possibilité d’hébergement, j’ai fait porter mon très lourd sac à dos et j’ai marche en compagnie d’un groupe. À 1055 mètres, j’ai vécu une expérience qui m’a sécurisée. Alors que les nuages étaient sous pieds, sur un pic rocheux se trouvait une statue de la vierge et son enfant: la vierge de Biakorri ou vierge d'Orisson qui protège les bergers. Au terme d’une brève prière, j’ai aperçu un cercle de lumière violette, immortalisé grâce à ma caméra numérique.

J’ai compris que je n’étais plus seule. J’étais accompagnée par les êtres de lumière de mon enfance. Marie et mon ami J-C se trouvaient à mes côtés. C’est au sommet des Pyrénées que mon voyage mystique a commencé. Voyage au centre de « ma » terre, celui qui m’amènera à découvrir ma pierre philosophale. Visita Interiora Terræ Rectificandoque Invenies Occultum Lapidem (VITRIOL) : visite l'Intérieur de la Terre, en Rectifiant tu trouveras la Pierre cachée. J’ai personnalisé cette phrase : Visite l'Intérieur de « ta » Terre, en Rectifiant les Informations tu Obtiendras la Libération. Un outil que j’utilise lors de mes ateliers.

J’y contacte cette Présence qui m’habite, mon Étincelle de Vie issue du grand Tout, c’est tellement immense! Je me sens Unique et unie à tout ce qui vit… Je suis vivante!

Sur le Camino Frances en Espagne, j’ai marché 650 kilomètres en portant mon lourd sac à dos de 17 kilos. Et le miracle se produit : je n’ai plus mal au dos!! S’il est dit que la foi déplace des montagnes, la mienne m’a fait me déplacer dans les montagnes. Alors que j’étais âgée de 23 ans et enceinte de mon premier fils, et très souffrante depuis l’accident de mon enfance, un médecin avait établi ce sombre pronostic, en constatant l’état de dégénérescence de ma colonne vertébrale : je devais envisager le fauteuil roulant au tournant de la quarantaine. Grâce à ce spécialiste, je me suis tournée vers les médecines complémentaires afin de rester debout avec des soins hebdomadaires. Voilà qu’à 54 ans, je traversais l’Espagne à pied, seule sur le chemin des étoiles et sans ces atroces douleurs au dos. Je me répétais sans cesse : « Je suis au bon endroit, au bon moment, pour me guérir intérieurement et extérieurement. Je me sens habitée par la Vie. Quelle sensation de joie, de plénitude! »

Je découvre l’importance de mon corps et de mon enfant intéRieur. J’ai toujours cherché à faire l’unité autour de moi, mais j’avais oublié de commencer par la faire en moi. Par exemple, j’ai réalisé l’importance de mes pieds après avoir souffert de multiples ampoules infectées. Un premier travail a consisté à rendre grâce à chaque partie de mon corps.

J’ai tellement voulu me dissocier de mes souffrances d'enfant et de cette enveloppe physique pour accroître ma dimension spirituelle. Ce chemin des étoiles me faisait comprendre que mon corps est l’outil essentiel me permettant de vivre l’incarnation. Et que le parcours terrestre est d’autant plus aisé que le véhicule est en bon état de « marche ». Comme « Aide-toi et le corps t’aidera ». Je me suis réconciliée avec mon enfant intérieur et ensemble nous cheminons vers l'Unité.

Je me sens soutenue par le Chemin. Je ne me suis jamais sentie aussi soutenue. Le Chemin s'occupe de moi. Il me fournit tout ce dont j'ai besoin. Il m'apaise, il me sécurise. Chaque matin, je m’éveille avec cette question : « Que dois-je faire aujourd’hui? » La réponse est toujours la même : « Lève-toi et marche. » Où dois-je aller? « Suis les flèches, fais confiance, tu seras guidée. »

Suis les flèches

Suivre les flèches, c’est ce que je fais encore aujourd’hui. Les flèches peuvent prendre toutes les formes… Une belle image, la parole d’un proche, une rencontre au « hasard », une chanson, une sensation, une inspiration, cette petite voix à l’intérieur, un diaporama reçu par Internet, une lecture… Bref, tout ce que plusieurs appellent « synchronicité ».

Ce chemin des étoiles m’a fait expérimenter de nombreuses rencontres ainsi que des façons de vivre et de penser autrement. Pour rester en vie, j’ai changé, j'ai appris à m'aimer, à rendre grâce et à me pardonner et à demander pardon. J’ai lâché plusieurs résistances afin de permettre à la Vie de couler en moi librement. J’écoute ses messages, je suis les flèches sur le chemin de ma vie terrestre. Sortir du comportement de victime pour devenir responsable de mon bonheur, et vivre heureuse dans l'ÂmOur telle est ma mission.

Lors de ce périple de cinq mois en 2009, après l’étape de Compostelle, la Vie m’a conduite jusque dans le sud de la France, là où plusieurs « Marie » (anagramme du verbe aimer) se sont occupées de moi. Je dis merci à ces femmes qui ont permis la continuation de ma guérison. Grâce à elles, j’ai donné ma première conférence publique et mon premier atelier,décembre 2009 à la Cour des Thés à Antibes grâce à Marie Thérèse Génovésie et Caroline Traversini. Je remercie aussi celle que je considère comme ma grande soeur mon amie Michelle et son mari Eddy qui m'ont hébergée tout ce temps.

Ensuite, Joseph (pour vrai!) a réuni tout un groupe dans sa région pour m’entendre parler de la philosophie Ho’oponopono. Mes premiers pas dans la transmission de mes « apprentisSages » étaient faits. Cinquante-trois ans plus tôt, à un an, j’avais fait mes premiers pas dans la famille de mon père, dans l’est de la France. Il aura fallu toutes ces années pour que je retrouve mon chemin et que je dise OUI à la Vie. Ces flèches m’ont ramenée en 2011 dans la maison familiale au Québec, où je demeure depuis avec ma mère. Grâce à sa générosité, je peux continuer à diffuser mon message d’ÂmOur.

Il y a plus de deux mille ans, mon ami J-C, un homme conscient de sa Divinité, a laissé comme message aux humains : « Aime ton prochain, comme toi-même. » Tout commence par l’AmOur*. L’amour pour soi d’abord, l’amour pour l’autre ensuite. Je sais maintenant que je ne peux donner que ce que je possède. Plus j’aurai d’amour pour moi et en moi, plus je pourrai le partager, plus il me sera facile d’aimer l’autre et de rayonner. J'ai appris à transformer: sacrifice en Sacré… ça crée.

Aujourd’hui, je peux dire que je suis sur le chemin pour accomplir ma mission :

« Être heureuse! Et le moyen le plus puissant d’y arriver est de mettre l’ÂmOur au cœur de ma vie. ÂmOur et gratitude! »

J'ai passé 72 jours en Espagne sur le chemin de Compostelle, ce grand chemin des étoiles (stelle-étoile).

Un chemin 5 étoiles à la rencontre de Soi. Cette période d’intense présence dans la solitude, cette puissance du moment présent, ma pratique du Ho’oponopono en reconnaissant mes vieilles mémoires en les libérant et par le fait même me libérant du poids du passé, tout cela m’a permis de mieux intégrer les changements dans ma vie.

Marcher des semaines sur le chemin de Compostelle, la philosophie Ho'oponopono et le mariage que j'ai fait avec tout ce que j'ai appris avant m'a permis de changer mon état de conScience, d'expérimenter la Vie dans l'ÂmOur de Moi et des autres. J'ai unifié toutes mes connaissances, je les ai mises au service de ma spiritualité dans la réalité de mon quotidien.

C'est avec tout mon cœur et mon enthousiasme que je vous partage ces apprentisSages en toute simplicité.

*Am : souffle de vie. Our : lumière ÂmOur : mettre en lumière le souffle de Vie qui nous habite, le souffle divin, notre étincelle de vie.